Pourquoi pas un potager au lieu du gazon?

Lise Fournier
Le Soleil

Extraite:(Québec) Bientôt, ils seront des milliers à planter des fruits, des légumes et des fines herbes dans tous les espaces inutilisés de Québec, à commencer par les toits plats de la basse-ville, qui se prêtent à merveille à l’agriculture urbaine.

C’est du moins ce que souhaite Francis Denault, qui rêve de voir se multiplier les potagers dans la cité. Et pour que le message passe, le jeune homme a fondé avec d’autres l’organisme à but non lucratif Les Urbainculteurs, dont l’objectif est d’inculquer aux gens le réflexe de planter quelque chose d’utile et de comestible dans les espaces inutilisés de la ville, que ce soit les toits, les stationnements, les arrière-cours, les balcons et même les bords de fenêtres. «Arrêtez de mettre des cèdres et du gazon, dit-il, plantez plutôt des produits que vous pourrez déguster.»

Lire l’article:  Pourquoi pas un potager au lieu du gazon? | Lise Fournier | Maison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s