Place du partage deviendra fournisseur de produits agricoles

LE REMPART
October 06 2010
PAR Mohamed Younsi

Fondé en 2004 et incorporé en 2006, l’organisme communautaire Place du partage vise à aider la communauté ethnoculturelle de Windsor. Au fil des ans, il s’est distingué sur le terrain en organisant des activités culturelles et sociales.

En direction des aînés, Place du partage organise chaque mois des activités en vue de briser leur stress, leur dépaysement et leur isolement. Debout grand-ma en est une qui sert au rapprochement des gens de l’âge d’or avec les jeunes pour leur permettre une vie plus sociale et interactive.

Debout les jeunes et RadArt se veulent des programmes d’éveil et de conscientisation des jeunes. Ils cherchent à promouvoir et à susciter des talents dans des disciplines aussi variées que le théâtre, la musique, la danse, le sport, l’art visuel, la poésie et la peinture.

Toutefois, l’activité la plus ambitieuse de Place du partage destinée à jouer un rôle synergique en termes de création d’emploi et de socialisation des nouveaux arrivants francophones est incontestablement le jardin communautaire situé au 6955, rue Cantelon à Windsor.

Bien que modeste, pour le moment, sa superficie évaluée à un demi-hectare est appelée à s’agrandir. Place du partage y encourage la culture de légumes biologiques en invitant les personnes soucieuses d’apporter une alternative alimentaire saine et écologique au système de distribution existant.

L’introduction de Place du Partage comme fournisseur de produits agricoles devra sans doute lui impulser une nouvelle dynamique. C’est tout un nouveau statut pour cet organisme et les membres de cette communauté qui totalise un millier de personnes originaires principalement du continent africain.

Cependant, le montant de 143 000 $ alloué à Place du partage pour mener à bien cette mission ne semble pas suffisant, au regard de son directeur général, Masiya Jerry Bulaki. Ces fonds seront déjà épuisés avec l’étude de faisabilité, la formation et la création de la coopérative de production « Les potagers du partage ». Cette dernière devra se tourner vers les banques, dit-il, pour obtenir du financement.

Afin d’être plus compétitive, la coopérative envisage d’introduire des légumes tropicaux, comme le piment rouge, le piment, l’aubergine, le calalou d’Afrique centrale, parfaitement adaptable au climat de la région, notamment de Belle Rivière et d’Harrow où des terrains devront être loués pour ce faire.

Le directeur général de Place du partage croit en la communication de proximité. Selon lui, son organisme fondé il y a six ans et une présence affirmée dans la communauté est amené à jouer un rôle plus important. « Nous allons vers les gens et les gens viennent nous », dit-il. Là est la recette, semble-t-il de la longévité de Place du partage et de son ambition.

Photo : Le jardin communautaire se trouve au 6955, rue Cantelon à Windsor

http://www.lerempart.ca/nouvelles.asp?nID=14723

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s