L’agriculture urbaine au secours des Cubains

http://www.cyberpresse.ca
Publié le 06 avril 2011 à 09h12 | Mis à jour à 09h12

Agence France-Presse

Extraite:À 65 ans, Nelson Campanioni est fier d’être un paysan et ne veut surtout pas qu’on le traite de rêveur lorsqu’il explique qu’à Cuba, les villes peuvent se transformer en plaines maraîchères.

Nelson est le secrétaire exécutif du Programme national d’Agriculture urbaine et suburbaine, une «révolution agroécologique» selon lui, qui consiste à multiplier les zones agricoles et maraîchères en ville, jusque sur les toits des immeubles.

Lancé en 1997, le plan est un des piliers de la stratégie d’autosuffisance alimentaire du président Raul Castro. Il concerne les fruits et légumes, mais aussi les fleurs, les plantes vertes et médicinales et les fertilisants naturels, avec un objectif précis: produire 300 grammes de légumes et 60 grammes de fruits par jour et par habitant. Pour 11,2 millions de Cubains.

Lire l’article au complet:L’agriculture urbaine au secours des Cubains

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s