Fermier des villes ou fermier des champs ?

http://voir.ca
Kim Raymond
8 mai 2012 9h47

Parcelle de terre ayant besoin d’amour

D’aussi loin que je me souvienne, mes parents ont toujours eu un potager. Il a varié de forme et de contenu selon les maisons où nous avons habité, mais il a toujours pris soin de nous fournir abondamment en tomates cerise et en concombres anglais. Même quand nous vivions dans le Bas-du-fleuve, où les caprices de la température rendent la culture potagère un peu plus hasardeuse, nous avion droit à des légumes locaux (pour autant que le…

Lire l’article au complet: http://voir.ca/kim-raymond/2012/05/08/fermier-des-villes-ou-fermier-des-champs/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s