Le Centre français de Hamilton lance son jardin communautaire

LE RÉGIONAL – News http://www.leregional.com
23 mai 2012
Jorge Oliveira

Le Centre français creuse son sillon dans l’intégration des nouveaux arrivants. L’organisme lance son premier jardin communautaire. Un programme de valorisation des compétences agricoles des immigrants.

Il en des terres comme de certains talents. C’est toujours un crève-cœur de les laisser en friche. Plus que cela, un beau gâchis. Surtout quand on pense à tous ces savoir-faire inexploités et qui finissent par se dessécher d’oubli.

Bien des immigrants arrivent ainsi sur le territoire, avec d’indéniables talents des domaines tels que la culture de la terre, sans que ces derniers ne trouvent pour autant un moyen de les mettre en valeur. C’est le cas notamment de ceux qui sont originaires d’Afrique, terre de débrouille par excellence, où cultiver son jardin relève à la fois des mœurs et la nécessité.

Or, le nouveau projet du Centre français a été expressément conçu pour cela : profiter de cette fibre potagère injustement laissée en jachère en la faisant fructifier dans un jardin communautaire. « On ne valorise pas assez ces talents-là en général. C’est dommage parce que les immigrants possèdent souvent dans ce domaine une expertise certaine », commente Sébastien Skrobos, coordonnateur au Centre français.

Lire l’article au complet: http://www.leregional.com/nouvelles.asp?nID=16548

La mobilisation pour l’agriculture urbaine récompensée par le Prix du maire de Montréal en démocratie

MONTRÉAL, le 24 mai 2012 /CNW Telbec/ – Le Groupe de Travail en Agriculture Urbaine (GTAU) reçoit aujourd’hui le prix du maire de Montréal en démocratie. Le GTAU accepte ce prix, afin de rendre hommage à la mobilisation de l’ensemble des citoyens et regroupements qui ont permis  la collecte de près de 30 000 signatures et la tenue d’une consultation publique sur « l’État de l’agriculture urbaine à Montréal » en cours jusqu’au 18 juin à Montréal.

Dans le climat politique actuel où la voix des citoyens est peu entendue et même limitée par des lois draconiennes, le GTAU espère que le prix de démocratie remis par le Maire de Montréal, faisant suite à une mobilisation citoyenne importante, se traduira en actes concrets favorisant réellement le développement de l’agriculture urbaine à Montréal. « Pour le GTAU, recevoir ce prix est significatif car cela reconnait la volonté des citoyens de préserver les initiatives existantes et de voir se développer de nouvelles formes et de nouveaux projets d’agriculture urbaine sur le territoire » selon Marie-Ève Desroches porte-parole du GTAU.

Récompense pour une large mobilisation

Le Prix du maire de Montréal en démocratie récompense une personne, un groupe de personnes résidant à Montréal ou une organisation établie à Montréal qui se serait distingué dans la mise en œuvre ou dans la promotion de la citoyenneté, des processus démocratiques ou de la Charte montréalaise des droits et responsabilités et ayant ainsi contribué à renforcer la démocratie et la citoyenneté à Montréal.

Durant les mois d’août, septembre et octobre 2011, les membres du GTAU et leurs alliés ont sillonné les rues de l’ensemble des arrondissements de Montréal pour aller à la rencontre des citoyens afin de discuter avec eux de la nécessité d’une telle consultation publique. Cette mobilisation citoyenne a été la première démarche officielle complétée dans le cadre du Droit d’initiative issu de la Charte des droits et responsabilités des Montréalais.

Pour plus d’informations sur a consultation publique sur « l’État de l’agriculture urbaine à Montréal » :
www.montrealacultiver.com

À propos
Le GTAU regroupe plusieurs organismes ont menés ensemble un projet de pétition ayant permis de récolter 29 068 signatures et d’obtenir des consultations publiques dans le cadre du droit d’initiative de la Ville de Montréal: Action Communiterre, Alternatives, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Conseil régional de l’environnement Montréal, le Marché Solidaire Frontenac, le CRAPAUD (Collectif de Recherche sur l’aménagement paysager et l’agriculture urbaine durable), le Regroupement des jardins collectifs du Québec et Santropol Roulant.

D’autres organisations se sont impliquées dans la démarche du GTAU : Café Aquin-UQAM, Café Tributerre, Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles, Coalition pour l’agriculture urbaine et périurbaine à Montréal, Cégep du Vieux Montréal, Cégep de Saint-Laurent, Crudessence, Coop la Maison Verte, Dans la rue, Éco-Stage-Katimavik, Éco-quartier Hochelaga, Éco-quartier du Plateau-Mont-Royal, Éco-quartier Parc-Extension, Éco-quartier de la Pointe-aux-Prairies, Éco-quartier Pierrefonds-Roxboro, Éco-quartier Rosemont – SODER, Éco-quartier Saint-Jacques, Éco-quartier Saint-Michel, Éco-quartier Peter McGill, Éco-quartier Sainte-Marie, Équiterre, Fermes Lufa, Greenpeace Québec, GRIP – UQAM, Groupe Produktif, Jardins collectifs de Rosemont, Jardins communautaires Ahuntsic-Notre-Dame-de-Grâce-Côte-des-Neiges, Jour de la Terre, Maison du développement durable, PAUSE-Université de Montréal, Pousses urbaines, Regroupement des Éco-quartiers, Réseau des jardins collectifs de Villeray – Maison de Quartier, Réseau Jardins Collectifs de Lachine – Concert’Action Lachine, Maison Écolonet, RUI – Jardins Éco-culturels (Place Benoit), Sentier urbain, Sevag Pogharian Design, Sustainable Concordia, Ville-en-vert – Éco-quartier Ahuntsic-Cartierville, Vivre en Ville, et plusieurs bénévoles.

Pour suivre la démarche du GTAU: www.facebook.com/agricultureurbainemtl.

Renseignements :

Marie-Ève Desroches, porte-parole du GTAU
(514) 830‐3837

7 % d’ordures ménagères collectées en moins d’ici 2015

http://www.tdg.ch
Par Cécile Boujet De Francesco. Mis à jour le 24.05.2012

La Communauté de l’agglomération entend faire passer de 384 Kg à 357 Kg de déchets collectés par an et par habitant.

Vue aérienne de la ville d'Annecy (image d'archives)

Vue aérienne de la ville d’Annecy (image d’archives)
Image: Lucien Fortunati

Engagée dans un programme de prévention des déchets pluriannuel (de 2011 à 2015), aux côtés des communes membres et de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), la Communauté de l’agglomération d’Annecy multiplie les actions auprès habitants du bassin (140 415 personnes en 2010).

En 2011, cinq thématiques ont été développées auprès du public scolaire, du grand-public, des services des treize communes membres de l’Agglo* et de ceux de l’intercommunalité. De la sensibilisation à la production de déchets à la promotion du compostage et du lombricompostage, en passant par la mise en place de d’opération comme « Stop déchets », l’Agglo a diversifié les outils (campagne d’affichage, calendrier, cahier de texte pour les écoliers, gourdes pour les services de l’Agglo…).

Lire l’article au complet: http://www.tdg.ch/geneve/france-voisine/7–ordures-menageres-collectees-dici-2015/story/11301176

Apiculture citadine: ça bourdonne dans le jardin

S'adonner à l'apiculture permet bien sûr de produire... (Photothèque Le Soleil, Steve Deschênes)

S’adonner à l’apiculture permet bien sûr de produire son propre miel, mais aussi d’augmenter la pollinisation de son jardin.

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, STEVE DESCHÊNES

 http://www.lapresse.ca

Publié le 07 avril 2012 à 05h00 | Mis à jour le 12 avril 2012 à 11h36
Laurie Richard
Le Soleil

(Québec) Les abeilles sont nécessaires partout où l’on souhaite récolter des végétaux, qu’il y ait du bitume ou non. New York, Hong Kong, Berlin… des ruches ont poussé ces dernières années sur les toits et dans les cours arrière des grandes villes. Le buzz de l’apiculture urbaine a même atteint Québec.

Les Urbainculteurs, un organisme de Québec voué à la promotion de l’agriculture en ville, a tenu un projet pilote d’apiculture urbaine en 2010. «À la base, le rôle de l’abeille est essentiel…

Lire l’article au complet: http://www.lapresse.ca/le-soleil/maison/habitation/201204/06/01-4513220-apiculture-citadine-ca-bourdonne-dans-le-jardin.php

Le programme du colloque de l’OCPM sur l’agriculture urbaine est maintenant disponible

MONTRÉAL, le 6 mai 2012 /CNW Telbec/ – L’Office de consultation publique rend maintenant disponible sur son site internet le programme préliminaire du colloque organisé le 17 mai dans le cadre de la vaste opération de consultation publique sur l’agriculture urbaine. Cette rencontre permettra dans un premier temps d’entendre l’état de l’agriculture urbaine du point de vue de la Ville de Montréal et, par la suite, de discuter de cette question sous l’angle du milieu scolaire, de la santé publique, des groupes communautaires et du secteur privé.  Plusieurs panélistes prendront part aux discussions, notamment Mme Diane De Courcy, présidente de la Commission scolaire de Montréal et M. Louis Drouin, Responsable de secteur, Environnement urbain et santé à la Direction de santé publique pour Montréal.

Le colloque dure toute la journée de 9 h à 17 h et se tiendra au Palais des congrès. L’entrée est gratuite, mais les personnes intéressées doivent absolument s’y inscrire à l’adresse suivante : ocpm.qc.ca/agricultureurbaine/colloque. Par ailleurs, une séance d’information où sera présenté l’état de l’agriculture urbaine par la Ville de Montréal est aussi prévue, toujours au Palais des congrès, le même jour à 19 h, permettant ainsi au plus grand nombre de prendre connaissance de la situation qui prévaut à Montréal dans ce domaine. Cette rencontre est ouverte au public sans inscription.

Rappelons que l’Office a aussi mis en ligne un site web permettant à tous les citoyens et organismes de partager leurs expériences en agriculture urbaine. Le site web de cette initiative est le : montrealacultiver.com et nous vous convions aussi à visionner notre vidéo d’invitation à partager vos expériences à youtube.com/ocpmontreal.

Finalement, rappelons que l’Office organise une activité « L’Expo sous le chapiteau » qui se tiendra le samedi 12 mai de 10 h à 16 h, au chapiteau qui se trouve derrière le Marché Maisonneuve rue Ontario Est, quelques rues à l’est du boulevard Pie IX (4375, rue Ontario Est, Métro Pie IX ou Viau).

À cette occasion, une quarantaine d’exposants présenteront leurs réalisations en agriculture urbaine et proposeront des techniques ou accessoires facilitant l’activité agricole en ville, que ce soit dans les cours, sur les balcons et même dans les fenêtres ! De plus, de courts ateliers seront aussi donnés permettant d’expliquer certaines façons de faire pour maximiser les effets et bénéfices de l’agriculture urbaine.

Toute l’information disponible sur cette consultation peut se trouver aux bureaux de l’Office au 1550, rue Metcalfe, bureau 1414. Cette documentation est aussi disponible sur le site internet de l’Office au www.ocpm.qc.ca.

Renseignements :

Luc Doray
514 872-3568
514 977-8365 (cell.)

Premier verger urbain d’arbres en pots aménagé à Montréal

http://www.journalhabitation.com
Publié le 8 Mai 2012

Le projet du Verger urbain vise à redécouvrir les attraits des arbres fruitiers en ville. (Photo Urbainculteurs)

Le projet du Verger urbain vise à redécouvrir les attraits des arbres fruitiers en ville. (Photo Urbainculteurs)

Les Urbainculteurs et le Jardin botanique de Montréal / Espace pour la vie viennent de lancer une initiative inédite, soit la création d’un verger en pots. Composé de 25 îlots d’arbres et arbustes fruitiers, le projet Verger urbain démontre qu’il est possible et facile de cultiver ce type de végétaux hors terre, sur n’importe quel espace urbain. Les citoyens étaient invités à participer à la plantation, vendredi dernier, sur le site du Jardin botanique. Le Verger urbain restera accessible aux visiteurs tout au long de l’année.

Lire l’article au complet: http://www.journalhabitation.com/Environnement/2012-05-08/article-2972553/Premier-verger-urbain-darbres-en-pots-amenage-a-Montreal/1